Depuis plus de quatre ans, je dessine des portraits réalistes pendant mon temps libre…
Je me suis dit que ce serait sympa de vous partager quelques astuces et conseils que j’ai mis au point avec mon expérience…
Je n’ai pas de formation « poussée » en dessin, juste quelques heures de cours sur ma première année de design, donc mes astuces ne sont pas parfaites mais elles ont le mérite d’aider les débutants ! 🙂

Soigner son espace de travail :
Cela peut paraître basique, mais c’est important d’avoir un espace de travail organisé et propre. On évitera les tâches indésirables sur la feuille blanche ou les accidents de verre d’eau de peinture sur l’ordinateur…

Choisir la bonne playlist :
Un conseil qui marche bien pour ceux qui, comme moi, aiment travailler en musique ! Lorsque je réalise de fanarts, j’aime bien m’accompagner de la musique de l’artiste en question. Je me plonge alors dans son univers, et cela me donne de l’inspiration…

Choisir des photos de référence :
Pour dessiner de façon réaliste, il est intéressant de trouver des photos qui vont nous servir de référence pour les traits du visage, l’ondulation des cheveux, le style vestimentaire… Cela permet d’augmenter le niveau de réalisme et de précision de nos dessins.
Pour ceux qui préfèrent dessiner juste avec leur imagination, voici quelques tips (en anglais).

Bien choisir ses photos de référence :
Surtout lorsqu’on débute, il est important de choisir une photo de qualité, avec une pose et une mise en lumière qui laisse suffisamment de lisibilité pour les traits du visage. On pourra ensuite varier les poses pour augmenter la difficulté !

Choisir le bon papier :
Il dépend de la technique que vous allez utiliser par la suite ! Privilégiez un papier adapté à vos outils pour éviter les mauvaises surprises… Vous pouvez faire quelques « folies » en prenant un papier coloré, un carton, du kraft… Certains papiers colorés sont plus difficiles que d’autres à travailler, faites des tests avant de vous lancer !

Essayer différentes techniques et outils :
Il faut tester différentes choses afin de trouver ce qui nous convient le mieux, en termes de matériel comme de façon de dessiner.
Personnellement, j’ai toujours eu une forte affinité avec les crayons, c’est pourquoi ils sont mon outil favori. Pour la technique, j’ai testé celle où l’on trace les contours avant de remplir (de l’extérieur vers l’intérieur), et celle où les traits du visage définissent petit à petit la forme et les contours (de l’intérieur vers l’extérieur)… A vous de trouver ce qui vous convient le mieux !

Prendre le temps d’observer :
Faire un dessin n’est pas une course. Passer du temps ou pas sur un dessin ne vous fera pas être meilleurs. En revanche, prendre le temps d’observer et d’analyser ce que vous faites au fur et à mesure, peut vous aider à progresser.
Par exemple, observer comment les ombres définissent les formes du visage, où se place la lumière…
Posez des « repères virtuels » entre les traits du visage pour voir les éléments alignés. Vous verrez, certains repères se retrouvent d’un dessin à l’autre, si vous avez bien observé la première fois, vous pourrez dessiner le deuxième portrait sans problème ! Vous pourrez ainsi repérer certaines erreurs sur votre dessin et les corriger rapidement.

Ne pas estomper :
C’est un conseil qui m’a été donné durant ma première année de design : ne pas utiliser de buvard ou de petite estompe en papier pour estomper les ombres sur vos dessins aux crayons.
En effet, estomper va rendre les formes floues, et votre dessin va perdre en précision et en réalisme.
Pour donner « du corps » à votre dessin, jouez sur la pression de votre crayon, utilisez une couleur qui contraste…

Décalquer :
Avec cette dernière astuce, je vais sûrement faire hurler les puristes. Pourtant, je trouve que le fait de décalquer n’est pas une façon de « tricher » pour obtenir un meilleur résultat sans effort.
Pour un débutant, décalquer le visage à dessiner va lui permettre d’avoir directement les bonnes proportions, et donc de se concentrer sur l’essentiel : les traits du visage et la ressemblance avec le modèle. Le trait du calque n’est qu’une base qui se doit d’être affinée par la suite…

Pour conclure, ces quelques astuces sont là pour vous guider, mais, comme dirait mon professeur de MANAA, « si en finissant votre session de dessin vous n’êtes pas tous sales, c’est que vous avez mal dessiné ». Alors amusez-vous, salissez-vous et testez des choses !

Et si vous avez d’autres astuces, venez m’en parler sur Twitter, je pourrai ajouter mes préférées à cet article 🙂