Avec la nouvelle saison de compétition au mois de Janvier, il était temps de faire peau neuve !
Les League of Legends Championship Series EU changent de nom et d’apparence pour devenir les League of Legends European Championship.
Retour sur cette nouvelle image…

Etat des lieux :

Au départ, le logo des LCS EU était très similaire (voire identique) à celui des LCS NA, d’où l’ajout du « EU » pour différencier.
La forme, en elle-même, très (trop ?) simple, représente un blason, avec un design monochrome et uniforme un peu désuet. La typographie et les couleurs sont directement tirées du jeu, pas de doute, c’est bien de League of Legends dont il s’agit. C’est un logo « passe-partout » sans véritable identité propre et sans particularité différenciante de son homologue américain.
A noter que les compétitions coréennes et chinoises (LCK et LPL) possèdent leur propre logo et identité, il était donc préférable d’opérer à une distinction pour les LCS, afin de sortir de ce design un peu facile et de donner enfin de la prestance à cette compétition européenne qui joue avec les plus grands.

Références :

Avant de lire ce qui suit, un tour sur ces deux liens s’impose, pour savoir de quoi on parle.

– Une vidéo du making of de la nouvelle direction artistique (en anglais) :
https://www.youtube.com/watch?v=lf3qy9XwyyM&t=0s&list=LLgGTB1jd-ptp45hEGTAGj0w&index=10

– Un article critique très bien fait, avec de jolies images qui serviront de référence pour la suite (en anglais) : https://www.underconsideration.com/brandnew/archives/new_logo_and_identity_for_league_of_legends_european_championship_by_designstudio.php

Détails

La nouvelle direction artistique comporte de nombreux éléments : un logo « sigle », un logo avec du texte, une gamme colorée vive et complexe, plusieurs typographies simples et travaillées, des illustrations, et des motifs de décor.

Je dois honnêtement vous avouer qu’en voyant le logo des LEC pour la première fois, j’ai été vraiment surprise.
J’en ai presque regretté l’ancien logo. Mais après avoir fait mes petites recherches il s’avère que le résultat est plutôt concluant.
Si je devais résumer ce design en 4 mots clés, les voici : Compétition, Exigence, Précision, Rassemblement.
Voyons le détails des réalisations…

– Esport = Tendance, un design so 2019 (le turfu quoi)
Vous n’allez jamais me croire mais, oui, la nouvelle DA LEC est à la mode.
Les tendances graphiques de 2019 ? Des couleurs vives, des dégradés colorés à n’en plus finir, des illustrations, des animations en motion design, des typographies épaisses…
(*tousse* Ah tiens, ça ressemble beaucoup à mon style graphique aussi… *tousse*)

– Les composantes de la charte graphique

Le logo :
Le design est sobre, monochrome. Même si il est à fond dans la tendance, il reste quasiment indémodable par ses formes simples et épurées.
Passons à la forme du logo justement. Certains y voient des statistiques, d’autres une explosion, ou encore une arène séparée en deux, une montagne à gravir, une couronne…
Finalement, chacun de ces exemples peut se rattacher aux LEC : les graphiques de fin de games, les compétences de champions, les lieux de compétition, l’ascension des joueurs professionnels, la victoire…
Le logo est présenté sous une forme fixe ou animée.
Personnellement, je trouve que la version animée permet de mieux se rendre compte de la forme du sigle, et par la même occasion de découvrir les différentes symboliques qui sont représentées, et que nous avons citées juste au-dessus.
Le logo est également présenté suivi de « LEC » ou de la version complète du nom du championnat.
A mon sens, la version longue est plus homogène, et le sigle se suffit amplement à lui-même lorsqu’il est seul.


Les couleurs :

Ce sont des couleurs qui contrastent avec le traditionnel « blue side » et « red side » du jeu.
Elles sont fortes, dynamiques et chaudes. Elles contribuent à faire ressortir, dans le design, l’esprit d’équipe, les rivalités et en même temps l’atmosphère chaleureuse qui règnent dans les stades lors de la compétition.

Les typographies :
Deux typographies sont utilisées, dont une qui a été retravaillée pour apparaître découpée.
La première, est une typographie grasse et pleine, qui se fond au milieu des patterns colorés.
Utilisée très souvent en blanc, elle permet de faire ressortir des éléments importants du décor foisonnant imaginé pour ce design. La forme stable et massive des lettres, dégage une idée de force, de rigueur et de puissance.
La seconde, est une typographie grasse, utilisée en 2 versions : seulement le contour, ou pleine et découpée.
Cette typographie apporte, lorsqu’elle est utilisée en version light, de la légèreté à l’ensemble, déjà très surchargé de motifs et de couleurs.
Sur des designs plus épurés, la version découpée donne du mouvement à l’image et anime des fonds colorés simples. Cette forme déstructurée et dynamique apporte les notions d’affrontement et/ou d’enthousiasme collectif.

Les illustrations et les motifs de décor :
Les motifs de décor (patterns), prennent des formes qui pourraient s’apparenter à des compétences de champions.
Les illustrations, reprennent des éléments du jeu, dont le design a été stylisé pour se coordonner avec la nouvelle charte graphique.
Les patterns et illustrations sont utilisés en version fixe ou animée, suivant le média souhaité. Ils constituent une déclinaison intéressante du design, qui va permettre dans un premier temps de rappeler l’univers du jeu, mais aussi d’amener un peu de fun dans cet univers pour le moment très compétitif…

De mon point de vue, c’est peut-être la partie la moins convaincante du projet.
En effet, les formes de certains motifs sont trop géométriques et rigides à mon sens, ce qui rend le design assez agressif, contrastant avec la forme arrondie du logo.
La version animée de ces motifs adoucit un peu la rigidité des traits pour quelques éléments.
Néanmoins, le pattern orange sur fond bleu nuit, avec les « coulées » aux courbes arrondies est plutôt abouti, et fonctionne bien avec le reste de la charte graphique.

– Designer un jour, designer toujours ! Il est temps de faire le point :

« Go big or go home » était sûrement le mot d’ordre pour ce design musclé et dynamique, dans l’ensemble très réussi. L’identité est propre, et reflète bien l’univers du jeu et de la compétition.
J’émets tout de même quelques réserves sur les illustrations et certains éléments de décor, à mon sens trop « rigides ». Il manquerait aussi un peu de fluidité, et un côté « magique/mignon » que l’on retrouve dans certains aspects du jeu. Peut-être aurait-on pu le traduire dans des illustrations moins géométriques, avec moins d’angles rigides, à l’image des courbes du logo ?

Aussi, j’aurais bien ajouté une partie « dress code », avec des tshirts pour les arbitres de la compétition, des badges pour les événements… De quoi compléter l’univers déjà bien mis en place.
Et pourquoi pas une partie « merch » également, avec des tshirts ou des goodies pour encore plus accentuer cette idée de rassemblement européen et de partage… (Et en plus l’ambiance et les illustrations s’y prêtent bien.)

Enfin, c’est un relooking qui va permettre de donner plus d’importance et de prestance à l’esport européen sur, et au travers de la scène compétitive League of Legends.
C’est peut-être aussi ce qui va permettre de crédibiliser les jeux vidéo aux yeux de certains, en montrant une image dynamique, fédératrice et définitivement ancrée dans le monde actuel…

Pour conclure, j’espère ne pas vous avoir perdus en route avec mes remarques de graphiste.
En tout cas, j’ai beaucoup aimé chercher les différentes significations derrière chaque élément de la charte graphique des LEC, et j’ai vraiment hâte de voir ce que cela va donner en vrai !

Si vous êtes arrivés jusque là, je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire (il en reste encore un tout petit peu, courage !).

PS 1 : Et du coup le logo LCS NA (devenu LCS) ?
Eh bien franchement, je trouve que ce n’est pas si mal ! Le logo LCS a, comme je l’ai dit au début de l’article, un design un peu « old school » façon université américaine ou blason d’équipe de baseball. Alors finalement, ça correspond bien à l’image de la ligue NA, non ?

PS 2 : Black and orange family ?
Dites, c’est moi ou la personne qui a fait la mise en page du mockup de l’appli (sur le 2e lien de référence) est fan de Fnatic ? Parce que l’équipe revient souvent sur les visuels…