L’emballage de vos gâteaux préférés,  l’interface de cette application dont vous ne pouvez pas vous passer, le logo de cette célèbre marque de café, l’étiquette de ce t-shirt que vous venez d’acheter, les rideaux de votre salon… On pourrait passer des heures à faire la liste sans jamais arriver au bout.
Tous ces éléments ont un point en commun : ils ont nécessité le travail d’un ou de plusieurs graphistes.
Le graphisme est donc présent partout. Mais savons-nous vraiment ce qu’est un graphiste ?

Le Graphiste ou Designer Graphique

Rôle : Faire de la Communication Visuelle. C’est-à-dire, mettre en page et/ou en image, une information, un message, pour les communiquer efficacement auprès du public concerné.
Pour simplifier un peu (beaucoup), le graphiste doit savoir faire un emballage attrayant pour que vous ayez envie d’acheter ce produit, ou il doit savoir faire une belle mise en page pour que vous lisiez cette notice explicative.

Spécialisation :
Voici une liste, non exhaustive, des domaines d’action du graphiste, pour vous donner un ordre d’idée.

> Les supports imprimés :
Ce sont les maquettes de supports de communication dédiés à l’impression, pour :
– l’édition : mise en page de journaux ou magazines, catalogues de produits…
– la publicité : création d’affiches, de kakémonos, de supports publicitaires divers (abris de bus, panneaux…)…
– le packaging : réalisation d’emballages de divers produits…

> Les supports sur le Web :
Ce sont les supports de communication numériques, comme les visuels pour les sites internet, le design de sites web ou de newsletters, l’habillage des réseaux sociaux…

> Mais aussi…
– le textile : création de motifs sur les vêtements, les imprimés pour tissus…
– l’identité de marque :  création de logos et chartes graphiques…

Le graphiste peut se spécialiser dans un domaine, ou endosser plusieurs casquettes, en fonction des projets qui se présentent à lui, notamment dans le cadre d’une activité en freelance.

« Mais Camille, si on reprend ta définition, tu sais faire la même chose qu’un Graphiste, et tu es Directrice Artistique ? C’est quoi la différence alors ? »
Justement, voyons cela !

Le Directeur Artistique ou DA

Rôle : Propose et réalise des projets de communication, seul ou accompagné d’une équipe. Il peut collaborer avec des graphistes, des photographes, des illustrateurs…
Il ne se contente pas de créer de belles images, mais il imagine également le message à faire passer, et sait argumenter autour du concept mis en place, pour convaincre de sa valeur avant d’assurer le suivi de la réalisation.
Il est le garant de la bonne réalisation d’un projet de communication.

Pour simplifier, reprenons l’exemple de l’emballage produit, en imaginant que ce sont des biscuits.
Le directeur artistique doit aider la marque de biscuits à promouvoir ce produit pour que vous l’achetiez.
Il va donc proposer des concepts pour mettre en valeur ce produit, puis trouver les supports de communication les plus adaptés pour atteindre le consommateur et le faire acheter les biscuits.
Par exemple, il peut imaginer représenter la gourmandise, vanter les bienfaits nutritifs, montrer le côté pratique de l’emballage…
Puis, une fois le concept choisi, il faut déterminer si la communication se fera sur un site web, une application, dans la presse ou bien lors d’un événement avec dégustation, ou sur un décor directement en magasin…
Une fois que tout est mis en place, la réalisation peut commencer, et impliquera la coordination de différents corps de métiers (selon les besoins du projet), par le directeur artistique.

Spécialisation :
On trouve de plus en plus de directeurs artistiques qui se spécialisent, car les besoins en communication et création graphique sont de plus en plus importants et multiples.
En effet, il est difficile de trouver des créatifs possédant une palette de compétences très (très) vaste, et les profils experts sont plus appréciés.
Pour ma part, je me suis dirigée vers la partie design graphique et création d’identité visuelle (ce qui ne m’empêche pas d’avoir des compétences dans le digital ou l’illustration par exemple)…

> L’identité de Marque :
Le DA crée le logo et l’univers graphique des entreprises, pour faire ressortir leurs points forts et les aider à se distinguer de la concurrence.

> La publicité :

Le DA imagine l’image qui conviendra le mieux pour promouvoir un produit ou un service. Il détermine également quels supports (print, web ou événement) seront les plus adaptés pour la promotion.

> Le digital :
Le DA travaille sur le design de sites web, d’applications mobiles, mais aussi sur des animations en motion design, des vidéos promotionnelles, de la 3D…

> La Mode/La musique :
Le DA imagine l’ambiance des shootings/vidéos, le style des figurants, les vêtements portés, les différentes scènes et plans…

Le dessin

J’ai souvent entendu cette question « Un graphiste/directeur artistique doit-il forcément être bon en dessin ? »
Ma réponse est : « Non, mais ça aide ». Je m’explique…
Un créatif doit être capable de communiquer ses idées tout au long d’un projet.
Un croquis rapide peut servir à exprimer un concept ou à montrer des ébauches de création (pour un logo par exemple.). Mais il est aussi possible de faire des illustrations rapides à l’aide de formes simples ou de montages photographiques sur l’ordinateur.
Il n’est donc pas nécessaire d’être un expert en dessin, l’important est de se faire comprendre par le client.
En revanche, avoir des bases en dessin peut être très utile pour visualiser ou imaginer plus facilement certaines formes, ou pour avoir plus d’aisance dans la création, mais ce n’est pas obligatoire.

Conclusion

Le Graphiste et le Directeur Artistique ont tous les deux un métier lié à la communication et à l’image.
Le Directeur Artistique imagine le message à communiquer et donne les grandes lignes à respecter pour la création, tandis que le Graphiste met le message en image, sans le dénaturer et en respectant la charte graphique.
Ce sont des métiers complémentaires.
Ils travaillent dans l’ombre, au quotidien, sur de nombreuses créations qui bercent notre vie de tous les jours…
Ils peuvent exercer leur métier dans des milieux très différents : l’édition, la musique, la danse, la mode, le jeu vidéo, le design global, le digital…
Chaque milieu apporte son lot de spécificités, et de compétences demandées aux métiers créatifs.

Avec l’apparition des statuts freelance, la différence entre graphiste et directeur artistique se fait plus discrète, car le processus de création et les compétences mises en œuvre lors de projets sont semblables. Le graphiste pourra travailler sur la direction artistique, et le directeur artistique s’attardera aussi sur la partie création graphique selon les missions.

Ces métiers créatifs représentent un réel travail, et les réalisations qui en sortent sont le fruit d’un processus de réflexion et de création complexe.
Un « beau » design n’est pas forcément celui qui va permettre d’atteindre les objectifs fixés par les clients.
Le design demande une connaissance de certains codes : par exemple, pour le choix d’une typographie lisible, pour la hiérarchisation de paragraphes sur une mise en page…
Faire de la création graphique et concevoir des supports de communication ne s’invente pas, c’est pourquoi il est recommandé, pour vos projets, de faire appel à un graphiste ou un directeur artistique.

Merci d’avoir lu jusqu’au bout !
Découvrez les autres ressources de mon site !