J’ai eu un long parcours (6 ans), parfois chaotique, mais qui m’a permis d’aborder tous les aspects de la création, me permettant d’évoluer sur le plan personnel comme professionnel.
Je trouve l’idée de vous partager mon expérience très intéressante, je vais donc revenir en détails sur mon parcours scolaire. Je vous donnerai les différentes formations que j’ai suivies, avec mon ressenti pour chacune.

NB : J’ai volontairement omis de citer le nom des écoles, car les formations sont plus ou moins similaires d’un établissement à un autre ; mais si vous souhaitez avoir des informations précises, je vous invite à regarder mon CV complet dans la rubrique « A propos ».

Mise à niveau en arts appliqués (MANAA)

C’est une année de transition entre le baccalauréat et les BTS de Design. (Il semblerait qu’une réforme tende à faire disparaitre cette année de transition pour la fusionner directement avec le BTS…)
Cela permet de découvrir les différents pôles-métiers du monde du Design proposés en BTS : Architecture, Graphisme, Design d’objets, Design de Mode.

> Le programme
Il y a aussi bien des cours théoriques que pratiques.
Théorie : mathématiques et physique-chimie, anglais, histoire de l’art, culture générale
Pratique : design de mode, communication visuelle, design  d’objets, design d’espace, photographie, infographie, expression plastique, croquis (dessin, perspective), modèle vivant.

> Les enseignants
Il y a des professeurs ainsi que des intervenants professionnels.

> Le diplôme
Il n’y a pas de diplôme délivré à la fin de l’année, car c’est une année de transition avant un BTS de Design.

> Les +
– Les matières proposées sont riches et instructives.
– La formation permet de découvrir, de tester des techniques artistiques variées, ce qui nous aide à trouver ce qui nous convient le mieux.
– C’est une année « touche-à-tout » qui permet de se faire une idée de ce que l’on préfère et de la spécialisation que l’on va choisir pour la suite.
– Pour les personnes qui aiment être encadrées dans leurs études, cette formation est bien faite : il y a un emploi du temps fixe pour l’année et un temps pour les cours ou les projets.

> Les –
Les cours de dessin ne sont pas aussi poussés que des cours extra-scolaires pour débutants. Les étudiants ont des niveaux très différents, les cours ne s’attardent donc pas sur les bases pour ne pas ralentir le programme. En tant que débutant, il faut donc beaucoup s’entrainer chez soi pour progresser et avoir un niveau juste correct. Ne prenez donc pas cette formation si vous souhaitez juste apprendre à dessiner.

BTS Design de Mode

C’est une formation en deux ans, dans la continuité de la MANAA. La spécialisation est « Design Mode et textile ».
On y apprend les grands aspects de l’industrie de la Mode, avec des matières théoriques et pratiques.

> Le programme
Il est composé de matières théoriques et de cours pratiques.
Théorie : anglais, culture générale, sciences, histoire de la mode, technique textile, économie et gestion, philosophie
Pratique : dessin textile, expression plastique, conception-création, infographie
Il y a également un stage à effectuer en cours de formation.

> Les enseignants
Ces sont des professeurs ou des intervenants professionnels.

> Le diplôme
Il s’obtient en passant diverses épreuves : des écrits d’anglais, de sciences, de culture générale, d’histoire de la mode et de technique textile ; un oral d’anglais ; une présentation à un jury de nos meilleurs projets sur l’ensemble de la formation, et la soutenance d’un projet de fin d’année.

> Les +
Une formation complète et enrichissante sur le plan des compétences comme le plan humain.
Les différents ateliers nous permettent de toucher à tous les aspects de la Mode et de savoir quelle facette du milieu nous intéresse le plus.

> Les –
– Si vous souhaitez apprendre la couture et le modélisme, ce n’est pas une formation qui convient. Il est demandé de réaliser des prototypes de vêtements pendant l’année, mais c’est plus le « concept », l’idée générale du projet, que la qualité de la confection qui prime (il m’est arrivé de concevoir une tenue avec du plastique collé ou encore des cols en papier tricoté)…
– Certains enseignants sont assez fermés à la nouveauté ou à l’innovation lorsque l’idée sort de leur cercle de références.
– Les étudiants sont parfois jugés pour leur apparence plus que leurs compétences (âmes sensibles s’abstenir ?)…

Diplôme Universitaire d’études et de recherches sur la Mode (DUERM)

C’est un équivalent Master 1 faisant partie d’un cursus « Master 2 Mode et Communication » sur 2 ans, avec 1 diplôme et 1 entretien d’admission par an. (Aujourd’hui le DUERM n’existe plus car la formation a été fusionnée en 1 seul diplôme sur 2 ans.)

> Le programme
– Histoire de la mode, Anglais, sémiologie, marketing et communication
– Conférences et visites d’entreprises/de musées
– Projets indépendants (organisation d’expositions ou de défilés de mode, participation à des concours de talents, gestion de boutique…)
Il y a peu de cours par semaine, ce qui laisse le temps de faire des stages ou d’enrichir nos connaissances sur une partie des cours qui nous intéresse particulièrement.

> Les enseignants
Ce sont des intervenants professionnels du milieu de la Mode (chercheur de tendances, photographe…) ou des maitres de conférences.

> Le diplôme
Il s’obtient en passant des épreuves : deux écrits (Sémiologie et Histoire de la Mode), et un oral d’anglais.
Il faut également rédiger un mémoire de recherches et le présenter à un jury.

> Les +
– La formation est très riche en cours théoriques mais également en projets pratiques. Cela permet de se projeter facilement dans le monde professionnel.
– Les visites permettent de découvrir ou d’en savoir plus sur des métiers.
– Les conférences permettent de constituer son réseau, d’échanger avec des professionnels et de voir la réalité du monde de la Mode.
– L’ensemble de la formation donne une vision globale de l’industrie de la Mode et laisse à chacun de choix de s’orienter dans le domaine qui l’intéresse.

> Les –
La formation comporte peu d’heures de cours sur la semaine (environ 10 heures sur une semaine puis pas de cours sur la semaine suivante), ce qui nous laisse vite tourner en rond si on ne sait pas travailler par soi-même ou que l’on n’a pas de projet/travail à l’extérieur…

Master Direction artistique et stratégie de marque

C’est un cursus de Direction Artistique en 2 ans, avec une spécialisation en stratégie et univers de marque.
Il est accessible aux étudiants venant de toutes les formations, sur entretien d’admission.

> Le programme
Le programme se compose de matières théoriques (anglais) et de projets de groupe « façon agence de communication ».
Des professionnels de tous horizons viennent nous proposer de travailler sur des projets de leur entreprise.
En deuxième année, des cours théoriques tels que du marketing, de l’étude de marché… sont proposés en fonction de nos projets à soutenir pour le diplôme.
Il y a également des conférences avec des intervenants venant présenter leur métier ou débattre d’une problématique particulière dans l’industrie du design.

> Les enseignants
Ce sont des professionnels du milieu de la communication et du design.

> Le diplôme
Il s’obtient en présentant un projet devant un jury, et en ayant un stage ou un contrat de travail dans une entreprise.

> Les +
– La formation ne nous permet de pratiquer tout au long de l’année, sur des projets divers, plus ou moins réalistes.
Nous travaillons en permanence en conditions réelles : gestion d’une équipe (notre groupe de travail), respect des deadlines, présentation du projet au « client »…
– Nous pouvons étoffer notre réseau professionnel avec les différents intervenants.

> Les –
– Ces deux ans sont intéressants, mais cela manque vraiment de cours théoriques pour poser les bases et ne pas se lancer tête baissée dans la jungle de procédés qu’est le design, il n’y a pas de mise à niveau pour les étudiants venant de formations autres que le design graphique.
– Certains enseignants nous imposent un rythme de travail élevé car c’est, selon eux, « comme ça dans tous les services de com’ », alors que la réalité du travail est toute autre…
– Nous sommes dépendants du marché du travail pour obtenir notre diplôme.

J’espère que cet article détaillé vous aura donné une idée de mon cursus et de mon expérience.

Voici un dernier conseil aux (futurs) étudiants qui lisent peut-être cet article : pour vous faire une idée, je vous recommande de contacter des anciens élèves des établissements qui vous intéressent. Ils pourront vous aiguiller sur les formations utiles (ou non) pour votre projet professionnel, d’une façon objective et cohérente avec le marché du travail d’aujourd’hui…